Le risque de sécheresse se précise
Le risque de sécheresse se précise mercredi 20 mars 2019

Les 19 mm tombés depuis le début de l'année à Perpignan établissent un record bas sur la...

d'actualités

Vague de froid tardive et neige en mars 1971
jeudi 7 mars 2019

Le froid et la neige peuvent encore se montrer particulièrement intenses en mars. De nombreux cas en attestent, y compris au cours des années récentes. L'épisode du début mars 1971, culminant du 4 au 8, reste néanmoins la référence en la matière, considéré comme une véritable vague de froid par Météo-France, la plus tardive observée après-guerre. Le froid a coulé depuis la Russie en flux de Nord-Est, parfois neigeux mais le plus souvent vif et sec avec plusieurs jours sans dégel, plongeant jusqu'au Sud de la France avec jusqu'à -10°C ou presque à Bordeaux, plus perturbé sous une goutte froide près de la Méditerranée avec là aussi de très fortes gelées alors favorisées par les sols enneigés.




Neige à Paris le 6 mars 1971 - INA


Neige à Limoges le 3 mars 1971 - INA


Météo-France


Les chutes de neige sur le littoral méditerranéen du Sud-Est français - A. Dauphine - 1972
Revue géographique des pays méditerranéens - Persée

Les chutes de neige méditerranéennes, essentiellement entre PACA et Corse, furent particulièrement irrégulières d'un secteur à l'autre : 25 cm à Cannes mais 2 cm à Nice. Les cultures ont été lourdement endommagées, notamment le mimosas et les arbres fruitiers (300 hectares de clémentiniers détruits vers la plaine orientale de la Corse).


Neige en plaine sur la France méditerranéenne - Météo-France



Neige à Cannes - 5 mars 1971 - INA


Accidents de la circulation liés à la neige sur la Côte d'Azur - 6 mars 1971 - INA

Plus globalement, de nombreux records de froid établis durant l'épisode restent de mise en 2019.



Retrouvez cet évènement météo et bien d'autres sur notre chronique et sur notre almanach.